Bienvenue sur le site internet de la commune de Echallens



Raccourcis clavier

Les raccourcis suivants sont toujours placés au début de chaque page. Ils sont invisibles pour le grand public :
retour à la page d'accueil Alt+0 accès direct au menu de navigation Alt+1 accès direct au contenu de la page Alt+2 accès direct au module de recherche Alt+3 accès direct au plan du site / sitemap Alt+4
événement suivant

Histoire

1141 - 1796

Le nom de "Charlens" apparaît pour la première fois en 1141, dans une bulle du pape Innocent II confirmant l'appartenance spirituelle de cette bourgade à l'Abbaye de Montbenoit en Franche-comté. L'orthographe "Echallens" trouve quant à elle son origine au XIVe siècle.
De 1175 à 1475 environ, Echallens est la capitale d'une seigneurie bourguignonne et le fief des seigneurs de Montfaucon.


Dès 1475, les Suisses s'étant emparés des terres de la maison de Chalon à l'instigation de Louis XI, la domination bourguignonne est remplacée par celle de Berne et de Fribourg.


Echallens est alors la capitale d'un baillage bernois-fribourgeois et le restera jusqu'en 1798.


En 1475, le château fut brûlé puis rebâti par les Bernois et les Fribourgeois pour servir de résidence à leurs baillis. En 1719, ils firent construire le corps de logis septentrional.


Grâce à ses franchises, Echallens devient dès le XIVe siècle une commune importante. Au commencement du XVIIIe siècle, Echallens choisit pour lois le "Coutumier vaudois" révisé et promulgué par leurs excellences de Berne (LL.EE.) en 1616 sous le titre "Lois et statuts de Pays de Vaud". En 1715, Berne et Fribourg accordèrent à Echallens un coutumier local intitulé "Coutumier de la châtelanie et bailliage d'Eschâlens". Une copie manuscrite, datée de 1796, se trouve à la bibliothèque cantonale. Pour ce même XVIIIe siècle, la commune était régie par un Conseil de douze membres, dont six protestants et six catholiques.

Turlet_NB
 

vers l'aperçu